After All Springville

Disasters and Amusement Parks

Sur le plateau, il y a une maison dont s’échappent des volutes de fumée colorée. Un peu plus tard, un homme habillé de vert sort de la maison, portant un sac poubelle prêt à être ramassé. La maison est un plongeoir, un trampoline pour l’imaginaire. Sommes-nous prêts à sauter dans l’inconnu ? Allons-nous assister à un spectacle surréaliste ou pourrons-nous (enfin !) voir la réalité sous-jacente telle qu’elle est réellement, toute nue, vulnérable et blessant aveuglément ? La maison est comme un corps. Par ses ouvertures, elle avale les visiteurs et les recrache. Autour de la maison circulent d’étranges créatures, mi-humains, mi-objets. Du point de vue humain, elles ne sont pas complètement développées. Des bras leur manquent. Elles y voient à peine. Elles se livrent entièrement dans toute leur gaucherie, ici et maintenant. Elles reniflent partout, enjôlent, crient leur besoin d’affection. Ces figures sont uniquement capables d’être ce qu’elles sont ou qui elles sont. La table ne demande pas mieux que d’être richement dressée. La cabine électrique est sur le point d’exploser. Face à l’œil de la caméra se forme un groupe, l’espace d’un instant. Souriez ! Seuls les spectateurs gardent une vue d’ensemble. Sous leurs yeux se déroule une succession de drames individuels, aussi inéluctables que les détonations lors d’un feu d’artifice ou d’une fusillade. Jusqu’à ce que la maison et le paysage s’emparent à nouveau du plateau. Tout continue comme avant, tout simplement.

Tant dans l’atelier de Miet Warlop que dans son imaginaire, tout est perpétuellement en mouvement. Les éléments constitutifs se fondent en une grande mutation tourbillonnante. Des personnages et images d’un spectacle font irruption dans une pièce suivante. Certains se mettent à mener leur propre vie. Ainsi la table de Springville – nappe blanche amidonnée, élégantes jambes féminines en collants noirs et chaussures à talons – s’est introduite dans une galerie d’art pour y devenir une installation autonome. Douze ans après la création du spectacle, Warlop le reprend en tant que souvenir à revivre, ou comme une chanson personnelle dont elle veut faire une reprise avec un nouveau groupe. Elle est prête. Le moment est venu. Beaucoup de questions demeurent. Combien de place prend-on, physiquement et mentalement ? Quel est l’effet de nos gestes ? Quels sont nos rapports mutuels ? Comment se supporter dans un espace restreint ? Comment former une communauté alors que nous ne nous voyons pas, ou à peine ? Il y a toujours quelque chose qui s’échappe. Ce serait tragique si ce n’était pas aussi drôle. Miet Warlop associe la détresse totale qui suit une catastrophe naturelle au soulagement qu’apporte un film d’animation ou une farce.

Il arrive qu’on ait à nouveau envie de dire quelque chose après des années. Parce que les questions n’ont pas été résolues. Parce qu’entretemps on a pris de l’âge, on a créé et vécu d’autres choses. Parce que le résultat pourrait être meilleur et plus précis, avec plus de répit et moins de déchet. Parce qu’en fait, ça mérite d’être revu. Ou tout simplement pour le plaisir retrouvé de jouer.

Production création 2009: Campo Kunstencentrum en Kunstencentrum BUDA.

Coproduction création 2021: HAU Hebbel am Ufer – Berlin (DE), Kunstencentrum BUDA – Courtrai (BE), DE STUDIO – Anvers (BE), Internationales Sommerfestival Kampnagel – Hamburg (DE), Arts Centre Vooruit – Gand (BE).

Miet Warlop

Irene Wool vzw
  • Genre: Theater/Performance
  • Première mondiale: 4 septembre 2021
  • Direction: Miet Warlop
  • Création et performance: Hanako Hayakawa, Winston Reynolds/Emiel Vandenberghe, Alexandra Rosser/Margarida Ramalhete, Milan Schudel/Jacobine Tone Kofoed, Wietse Tanghe/Freek De Craecker, Jarne Van Loon

'Golden Oldie' 2021

Theaterfestival (BE)

Meilleur production 2022

Theaterfestival (NL)

« After All Springville, une proposition d'où jaillit une poésie visuelle qui nous interroge, tout en faisant la part belle à l'humour et à l'autodérision. »

Fréquence Sud

« Dans After All Springville, Miet Warlop ouvre la porte à un univers merveilleux. Un théâtre frais, énergique et désarmant [...]. Elle nous montre la poésie de l'anomalie, la puissance et la fragilité de ce qui diffère de la norme. »

De Morgen ★★★★

« Inspirée par les scénarios catastrophes des films du cinéma muet, Miet Warlop signe un hommage contemporain à la comédie du slapstick chère à Charlie Chaplin et Buster Keaton. Sa petite communauté d’éberlués hybrides a l’art de provoquer des rires très purs et exempts de moquerie ».

Les Inrocks

« Mis au service d’un drolatique cruel qui conserve toujours une forme de pudeur, ce supplément d’âme qui caractérise les spectacles de Miet Warlop est un secret précieux qu’elle partage avec nous comme une leçon de vie. »

Les Inrocks

« Miet Warlop a l'imagination féconde et déjantée, et fait souffler dans cette reprise un vent de folie, entre inspiration cartoonesque et burlesque, mais aussi de gravité bien planquée derrière la loufoquerie des situations. »

Un fauteuil pour l’Orchestre

« Le burlesque habite à tous les étages de cet univers qui vit au rythme des explosions (d'où les explosions de rires qui s'en suivent), des fumées et fumigènes, le pire y est toujours sûr. A fin cela déborde de partout, tout s 'écroule. Un spectacle pyrotechnique ? Du théâtre d'objets ? Une tranche de néo burlesque belge ? Si vous voulez. Mais entre nous soit dit, c'est un humour inqualifiable. »

Blogs Mediapart

« Imbibé de burlesque, relevant aussi bien du théâtre d'objets que du slapstick et de la satire pop d'un monde normé, After All Springville fait atterrir tous ses gags sans faillir. On est comme devant un cartoon, avec la même joie candide. Celle-ci est seulement redoublée par la connaissance que nous avons d'un savoir-faire artistique original et unique.»

L’œil d’Olivier

« Le désastre est joyeux, et Warlop semble trouver la beauté et l'espoir dans le détournement et l'éclatement des choses unies, propres. Ses figures se tiennent en équilibre à la frontière entre l'inanimé et l'humain grâce au talent de performeurs talentueux, lesquels effectuent des exploits d'agilité et de force, sans que la démonstration ne prenne le dessus. »

L’œil d’Olivier

Calendrier


Date Groupe Production Emplacement Organisateur
24-03-2022 - 26-03-2022 Miet Warlop After All Springville Berlin (DE) HAU Hebbel Am Ufer

 

28-04-2022 - 30-04-2022 Miet Warlop After All Springville Barcelona (ES) Teatre Lliure
11-05-2022 - 11-05-2022 Miet Warlop After All Springville Deinze (BE) Leietheater
14-05-2022 - 14-05-2022 Miet Warlop After All Springville Bochum (DE) Festival Fidena

 

17-05-2022 - 19-05-2022 Miet Warlop After All Springville Nancy (FR) Théâtre de la Manufacture
21-05-2022 - 22-05-2022 Miet Warlop After All Springville Esch-sur-Alzette (LU) Passages Transfestival

à Escher Theater (LU)

27-05-2022 - 29-05-2022 Miet Warlop After All Springville Dijon (FR) Théâtre Dijon Bourgogne

 

08-06-2022 - 09-06-2022 Miet Warlop After All Springville Brussel (BE) Les Brigittines
23-07-2022 - 24-07-2022 Miet Warlop After All Springville Paris (FR) Festival Paris l’été
10-09-2022 - 10-09-2022 Miet Warlop After All Springville Amsterdam (NL) Nederlands Theater Festival

 

14-10-2022 - 15-10-2022 Miet Warlop After All Springville Sfântu Gheorghe (RO) pulzArt